La Terre qui penche Blanche est morte en l ge de douze ans mais elle a tant vieilli par del la mort La vieille me qu elle est devenue aurait tout oubli de sa courte existence si la petite fille qu elle a t ne la ha

  • Title: La Terre qui penche
  • Author: Carole Martinez
  • ISBN: 9782070149926
  • Page: 496
  • Format: Paperback
  • Blanche est morte en 1361 l ge de douze ans, mais elle a tant vieilli par del la mort La vieille me qu elle est devenue aurait tout oubli de sa courte existence si la petite fille qu elle a t ne la hantait pas Vieille me et petite fille partagent la m me tombe et leurs r cits alternent L enfance se raconte au pr sent et la vieillesse s merveille, s tonne, seBlanche est morte en 1361 l ge de douze ans, mais elle a tant vieilli par del la mort La vieille me qu elle est devenue aurait tout oubli de sa courte existence si la petite fille qu elle a t ne la hantait pas Vieille me et petite fille partagent la m me tombe et leurs r cits alternent L enfance se raconte au pr sent et la vieillesse s merveille, s tonne, se revoit v tue des plus beaux habits qui soient et conduite par son p re dans la for t sans savoir ce qui l y attend Veut on l offrir au diable filou pour que les temps de mis re cessent, que les r coltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emport sa m re en m me temps que la moiti du monde ne revienne jamais Par la force d une criture cruelle, sensuelle et po tique la fois, Carole Martinez laisse Blanche tisser les orties de son enfance et recoudre son destin Nous retrouvons son univers si singulier, o la magie et le songe c toient la violence et la truculence charnelles, toujours l or e du r ve mais deux si cles plus tard, dans ce domaine des Murmures qui tait le cadre de son pr c dent roman.

    • [PDF] ↠ Free Download Ð La Terre qui penche : by Carole Martinez Ë
      496 Carole Martinez
    • thumbnail Title: [PDF] ↠ Free Download Ð La Terre qui penche : by Carole Martinez Ë
      Posted by:Carole Martinez
      Published :2018-08-24T08:11:13+00:00

    One thought on “La Terre qui penche”

    1. Assez décevant si on garde le Coeur cousu en référence. On reste dans le conte, on garde une narratrice et de nombreux personnages féminins, le corps, ses désirs et son sang. Mais la poésie semble lourde, les images sont trop kitsch.

    2. Comment rendre hommage à la hauteur de mon expérience ?! Carole Martinez réussit ce tour de force qui a été de proposer un récit qui mêle à la perfection beauté et cruauté. C'est puissant, la langue est belle & poétique. Un envoûtement tout simplement !

    3. Du domaine des murmures est un de mes romans favoris à vie.Le coeur cousu suit pas très loin derrière.J'ai trouvé ce chant du moyen-âge un peu lourd.La lettre de l'auteure à son éditeur, publiée à la toute fin, pour justifier le choix des chansons traditionnelles, est ce que j'ai préféré

    4. Blanche, fille de Seigneur, est fiancée à Aymon, passablement autiste. C’est dans le château d’Hautefeuille que la jeune fille va faire la rencontre de la Dame Verte, de la cuisinière et du récit sombre de son père.Avant de commencer ma lecture, j’avais parcouru les critiques qui semblaient décrire un conte onirique, magique et inoubliable.De mon avis, il n’en est rien. L’histoire est stéréotypée (le moyen âge, monde de brutes) l’écriture est vraiment très lourde -sans c [...]

    5. La rapidité avec laquelle j'ai lu ce livre (sans long trajet en voiture !) montre assez comme je l'ai aimé. Cette poésie médiévale m'a touchée (bien que ce ne soit pas mon époque préférée !) et la "petite fille" est très attachante. Je ne suis pas sûre que son dédoublement en "vieille âme" soit pertinent

    6. Nous sommes au quatorzième siècle, époque maudite où la peste, la disette, les guerres et le désordre économique créent un climat terrible et cruel. C’est la pire des périodes.Blanche, 11 ans, est promise en mariage par son père à Aymon, l’héritier du Domaine des Murmures (lieu du précédent récit de Carole Martinez). Aymon est « simple d’esprit » , gentil , doux, et sauvage…En ces temps où il est impensable que la Femme puisse s’instruire, Blanche ne rêve que d’un [...]

    7. Sur la 4e de couverture, on dit de l'écriture de ce livre qu'elle est sensuelle, poétique et cruelle. Oui.Un bijou envoûtant et enchanteur d'univers, avec un merveilleux que seul le médiéval peut nous faire ressentir. Parce que poétique tout du long. À cause de la sensualité de l'écriture et des nombreux plaisirs suggérés. À cause de la finesse de l'analyse des désirs humains. Même si de nombreuses évocations de pédophilie/abus sexuels ont bouleversé mon petit cœur -- ça, c'es [...]

    8. C'est toujours la magnifique , poétique écriture de C MARTINEZ immédiatement reconnaissable au pays des fées et surtout des pas trop méchantes sorcières. Reprendre le dernier livre y faire rencontrer la jeune fille qu'elle n'a jamais été et l'âme de la disparue me semblait alléchant mais j'ai perdu le fil

    9. Pour la troisième fois, ce roman de Carole Martinez est pour moi une vraie réussite. L’auteur nous mène avec brio dans un très beau roman initiatique qui a tout d’une (terrible ?) fable oniriqueitique complète sur : ambremc13.tumblr/

    10. J'avais adoré Du domaine des Murmures, j'ai tout autant adoré La Terre qui penche, ce roman à deux voix de Blanche Cette fille, "féministe" au Moyen-Âge à lire absolument !

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *